fraction du pain

La fraction du pain

La veille de sa passion Jésus prit le pain, rendit grâce, le rompit et le donna. En effet, pas de repas juif sans fraction du pain : les compagnons d’Emmaüs racontent comment ils ont reconnu le Seigneur “à la fraction du pain” (Lc 24,35) ; l’auteur des Actes des Apôtres va jusqu’à utiliser l’expression “fraction du pain” pour désigner le repas eucharistique tout entier : “Ils étaient fidèles… à rompre le pain” (Ac 2,42).
source